La guerre des décibels

Publié: 1 août 2013 dans Pedro Blogotron
Tags:, , , , ,

Unknown

Drôle de titre, non? Mais il aurait tout aussi bien pu être, malheureusement, « La victoire de la distorsion digitale ».

Vous ne me suivez toujours pas? Je considère comme un signe d’intelligence le fait de refuser de me suivre, mais dans ce cas précis, vous le devez. Je vous en prie, c’est pour le bien de vos tympans !

Tout le monde pense que plus la technologie s’améliore, plus le monde il est beau, non? On n’a qu’a regarder toute ces stars d’Hollywood qui sont passées sous le bistouris. Une nette amélioration – de l’art moderne!

Que dire du fantastique design des voitures d’aujourd’hui – elle sont bien plus jolies que celles des années 50 ! Non?

Voici que je  m’égare encore une fois… mais vous me suivez? puisque je vous l’ai si gentiment demandé😉

Il est indéniable que la technologie a fait des bonds de nain souffrant de gigantisme au cours des dernières années dans tous les sphères de la sphère bleue.

Mais je vais, heureusement pour vous, me concentrer seulement sur le monde de la musique.

De nos jours, n’importe qui, s’il a le talent et la folie, peut produire un disque de qualité professionnelle de sa propre chambre à coucher (qui souvent n’est pas propre).

Tous les outils sont accessibles à toute les mains, et il n’y a plus la mautadine discrimination et la limitation de l’argent qui achète tout.

En un mot, la musique devrait être meilleure que jamais. (En fait, c’était 7 mots ça…)

Pour être plus précis, la musique devrait être meilleure, et pire à la fois, mais c’est un autre sujet.

Or, un mal invisible sévit depuis trop longtemps. Et je ne parle pas d’Autotune.

Je parle de la guerre des décibels! (Imaginez la musique de la guerre des étoiles dans votre tête)

Je vais résumer le tout, il y a des lois physiques très simples dans le petit monde de nos oreilles :

  • N’utilise pas les cotons tige
  • Plus le son est fort, plus ça sonne bien.

Sans entrer dans les détails, c’est la loi des courbes  Flecher-Munson.

Donc, depuis le début de l’ère de l’enregistrement, l’homme a tenté d’augmenter le niveau sonore des albums et chansons pour essayer d’avoir l’avantage au niveau des décibels.

Un genre de « Qui a une plus grosse quéquette ? » version audio.

Cette lutte sans fin a pris une tournure dramatique à l’ère du digitale.

Avec le digital, t’as une limite infranchissable. Un genre de lutteur sumo électronique qui fera sentir sa présence sous forme de distorsion digitale, si tu tentes de le pousser hors du ring.

Vous ne voulez pas de distorsion digitale. Pourquoi? C’est gratuit, vous dites-vous.

En effet, mais si une image vaut mille mots, un son peu produire milles maux.

Disons poétiquement que ça sonne carrément le cul.

Mais de grands génies de l’industrie musicale se sont alors dit, au tournant des années 2000, cigare à la bouche : « Plus la musique sera forte, plus on aura de ventes! Nous somme des génies! À nous femmes et argent! »

Cette augmentation perçue des décibels s’est effectuée au détriment d’une chose intrinsèquement liée à la musique, qui s’appelle « Dynamisme » (pour les dyslexiques, je n’ai pas écrit « dynamite »). On a sacrifié la sainte dynamique au dieu de la fatigue auditive! Car, oui, si on enlève toute la dynamique d’une chanson, et que le niveau sonore est constamment dans le tapis, vous allez vous rendre compte que si vous écoutez la musique à un certain niveau, vous allez après quelque minutes effectuer un geste complètement insensé dans l’histoire musical : baisser le son!

Ne vous êtes-vous jamais demandé pourquoi vous n’êtes plus capable d’écouter un album en entier? Fatigue auditive, bébé!

J’espère que vous vous dites présentement « Mais là, il va nous dire que, heureusement, cette guerre est terminée et le bon goût a triomphé! »

À cette question hypothétique, je répondrai que oui, cette guerre est terminée. Le hic, c’est que le bruit et la distorsion ont gagné.

Nous vivons à une époque bizarre, on a des outils technologiques fabuleux dont les ingénieurs d’antan n’auraient jamais osé rêver, et, comme une guitare dans les mains de Madonna, nous avons  fait un massacre…

Mais l’espoir renait des cendres dans le cendrier des audiophiles.

(Musique pompeuse SVP)

Certaines personnes se transforment en gaulois moderne et vont contre-courant. Jack White, Daft Punk, Normand L’amour, pour en nommer quelques-uns.
Ils ont tous sorti des albums qui, selon les normes de notre belle époque, sont très dynamiques et très écoutables.
Est-ce qu’il resteront des excentriques non-conformistes, où ils ont déjà sonné la trompette des audiophiles revanchards ?

Au nom de la musique, levons-nous comme une érection et poursuivons le combat!

Libertéééééééé!

Plus j’écris, moins je ris.

commentaires
  1. carmen blanchette dit :

    J’ADORE TON STYLE . Ton humour bien spécial, quelques fois choque ,fait rire à d’autres moments ..mais surtout ne laisse personne indifférent .Tu gardes ton lecteur en haleine jusqu’à la fin . Tu abordes des sujets très sérieux que tu traites ,à mon avis ,d’une manière toute nouvelle et personnelle . Ce sera un très grand plaisir de te suivre sur ton blog .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s